visite du musée archéologique de Saint-Raphaël

Publié le par forumjulii

Travail réalisé par Emilie H

Le commerce maritime en Méditerranée

La Méditerranée est maîtrisée par les Romains grâce à une flotte conséquente et à un réseau important de ports. Les produits qui transitent par les routes commerciales sont :

  • le vin de Catalogne, de Gaule, mais aussi d'Asie Mineure (Turquie actuelle)

  • le garum (sauce fabriquée à base de poisson, qui ressemble à du nuoc-man)

  • l'huile

  • le blé

  • les tissus

 

Travail réalisé par Yannis Z.

 

Au musée archéologique de Saint-Raphaël, nous avons vu l'ancre d'un bateau romain qui se compose d'une grande pièce, la verge, d'une pièce d'assemblage, de deux pattes et d'un jas en fer coulé dans la verge et pouvant peser de 36 kgs à une tonne.

Nous avons découvert les pièces qui permettent d'assembler un bateau romain : les bordées, qui sont reliées entre elles avec des tenons ou des chevilles, des angles de différentes tailles où sont taillées des encoches permettant de laisser passer l'eau afin de l'expulser hors du bateau grâce à une pompe qui marche avec une manivelle.

Le fond d'un bateau romain est rempli de feuillages et de sables, ce qui permet de mieux disposer les amphores.

 

 

Travail réalisé par Saïd B

Les amphores sont composées de plusieurs parties :

  • lèvres

  • col

  • panse

  • anses

  • pied ou quillon : cette partie renforce leur solidité ; la pointe évite qu'elles se cassent avec les chocs dans la cale du navire. Les amphores étaient uniquement transportées par bateau, superposées en plusieurs couches et calées les unes contre les autres.

Travail réalisé par Pierre-Alain Ch.

Lors de notre visite au musée archéologique de Saint-Raphaël, nous avons vu toutes sortes d'amphores, dont les trois grandes sortes sont :

  • les amphores à vin

  • les amphores à huile

  • les amphores à saumure

    On peut aussi voir une grande jarre appelée dolia qui servait au stockage et au transport du vin et de l'huile.

Les amphores sont fermées de manière étanche grâce à des bouchons. Ils sont parfois en liège et en terre cuite, renforcés par un opercule en pouzzolane (ciment volcanique).
L'amphore est encombrante, peu pratique et souvent très lourde. Plus tard, les Gaulois inventèrent le tonneau, beaucoup moins lourd et plus solide car il est fait de bois et de fer. Il s'intègre à la civilisation romaine entre le IIIe et le Ve siècle après JC.

  •  
    •  
      •  

         

 

Publié dans Visites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article